Résidence territoriale à Plaisir

PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA RÉSIDENCE 

Florence Camoin a été nommée à la direction du théâtre Coluche à Plaisir en septembre avec pour mission de travailler sur le développement des actions culturelles sur le territoire de Plaisir et alentours notamment en direction des établissements scolaires et quartiers en difficulté. Elle fait appel à plusieurs compagnies dont les qualités d’implication et l’expérience dans le domaine de l’action culturelle sont reconnues. C’est le cas de la compagnie Influenscènes qui a déjà mené avec succès, en Ile de France une dizaine de résidences territoriales à partir de ses créations…En effet, le théâtre Coluche ne menait pas d’actions culturelles et n’en avait pas l’expérience mais la demande est très forte. 

De nombreux rendez-vous menés auprès de différentes associations Plaisiroises dont « lecture et dialogue », l’hôpital de Plaisir, le conservatoire de Plaisir, la scène de musiques actuelles « la clé des champs », la médiathèque de Saint-Quentin qui va bientôt disposer d’un auditorium à l’Open Sky, mais aussi en lien avec le Lycée Jean Vilar en face du théâtre ainsi qu’avec les collèges Blaise Pascal et Guillaume Apollinaire, des rencontres avec la maison de quartier du Vallibout, et face à une volonté municipale de faire du théâtre de Plaisir un lieu ouvert à tous, aboutissent à la mise en place de plusieurs projets d’actions culturelles tous liés à la nouvelle création du spectacle « Vienne 1913 » qui sera le premier projet accueilli en résidence au théâtre Coluche depuis bien longtemps. Le sujet intéresse aussi bien le public que les élèves des classes d’histoire, de français, de philosophie de la troisième à la terminale et sera un fort vecteur pour des rencontres intergénérationnelles. Autour de ce projet, seront déjà mis en place une série d’interventions autour de l’oralité avec le lycée Jean Vilar : des élèves de plusieurs classes ont écrit des textes qui seront mis en voix par les artistes d’Influenscènes avec des élèves notamment de la classe théâtre. Les élèves du collège Apollinaire souhaitent aussi un travail sur l’oralité pour préparer un concours d’éloquence.

La mise en place du projet « Les samedis des inédits » et la création de comités de lecture sous le regard et le conseil de Louise Doutreligne qui a été à l’origine des Mardis Midi des textes libres au théâtre du Rond-Point des Champs-Elysées dès 2001, et le lien avec les E.A.T. (Écrivains Associés du Théâtre) va permettre de donner à ces rencontres un impact au-delà du département des Yvelines. Les liens sont déjà établis avec le département du Val de Marne (Gare au Théâtre à Vitry, le LNP à Fontenay-sous-Bois…) ainsi qu’avec Paris (le théâtre 13, L’association Beaumarchais/SACD)

Fonctionnement des comités de lecture du Val de Marne (Fontenay-sous-Bois) et du Théâtre Coluche de Plaisir (Yvelines) présidés par Louise Doutreligne

Les 2 comités de Lecture liront les mêmes textes et voteront séparément, si les résultats divergent, chaque lauréat bénéficiera d’une lecture en Version Pupitre au Théâtre Coluche de Plaisir dans le cadre des SAMEDIS INÉDITS et d’un fichier audio du texte enregistré dans les studios du LNP en présence de l’auteur ou autrice 

DEMANDE DE SUBVENTION AU TITRE DE L’AIDE À LA RÉSIDENCE TERRITORIALE – 2020 

Les membres des deux de lecture noteront les œuvres, en fonction chacune, chacun de sa propre sensibilité, mais aussi en fonction des critères suivants – Intérêt général ou particulier – style (usage de la langue, vers, prose, etc.. mais aussi originalité du style) – Sujet et Pertinence des dialogues – Construction des personnages 

– Émotions se dégageant de l’Œuvre 

Fréquence des réunions : Distribution des textes à lire aux membres des deux comités, suivie de 2 réunions réparties sur la saison entre octobre et juin (dernière réunion : sélection du texte lauréat et des textes remarqués par le comité de lecture) Les lecteurs remplissent des fiches après chaque lecture, ces dernières sont archivées et communiquées aux auteurs qui en expriment la demande…. 

Modalités des textes reçus Les textes viennent des pré-sélection des comités des Écrivains Associés du Théâtre (E.A.T) et de l’Association Beaumarchais-SACD. Le comité est ouvert à toutes les formes et tous les genres d’écritures pour la scène. Pas de communication du nom de l’auteur aux lectrices/ lecteurs. Les textes sont Anonymes 

– Objet de la sélection

Le premier texte lauréat ou les deux textes/lauréats font l’objet d’une création présentée sous forme de Version pupitre réalisée par le metteur en scène Jean-Luc Paliès ou le comédien Alain Guillo dans le cadre des Samedis inédits du Théâtre Coluche à Plaisir. Il sera également enregistré et chaque autrice ou auteur bénéficiera d’un fichier audio… Le 2eme texte lauréat sera proposé en lecture aux jeunes des Lycées, collèges ou cours de Théâtre 

Répétitions publiques Influenscènes ouvrira certaines séances de répétitions aux divers publics invités, et plus particulièrement les lycéens, à assister au laboratoire qu’est la fabrication d’un spectacle tant du point de vue artistique que technique. A l’issue des séances un temps d’échange est prévu entre l’équipe artistique et les participants aux répétitions publiques. 

CALENDRIER DÉTAILLÉ DE LA RÉSIDENCE 
  • 25 mars 2020 au 10 avril 2021 
  • Du 30 mars au 10 avril, studio de répétitions Du 18 au 29 mai, salle de spectacle Théâtre Coluche 
  • 28 mai répétition générale ouverte aux publics relais 
  • 25 mars au 5 mai 2020 Interventions au Lycée Jean Vilar donnant lieu à une restitution le 5 mai 2020 
  • 20 novembre 2020 deux représentations de Vienne 1913 dans le cadre de la programmation 
  • Novembre 2020 à avril 2021 :Interventions dans les établissements scolaires Lycée et collèges

Mise en œuvre des samedis des inédits dont les comités de lecture se seront réunis de mars à octobre 2020, sous la présidence de Louise Doutreligne 

DEMANDE DE SUBVENTION AU TITRE DE L’AIDE À LA RÉSIDENCE TERRITORIALE – 2020  

ANTÉRIORITÉ ÉVENTUELLE DE LA RELATION ENTRE L’ÉQUIPE ARTISTIQUE ET LE PARTENAIRE DE RÉSIDENCE

La compagnie est venue jouer sur la saison 18/19 son succès d’Avignon : Carmen Flamenco programmé par le prédécesseur de florence Camoin… l’accueil des équipes techniques et de communication fut excellent… mais nous avons pu regretter que la salle ne soit pas complétement remplie (comme c’est le cas dans la plupart des nombreux lieux de la tournée, nous arrivons à la centième représentation depuis la création…) l’idée a pointé qu’une action de terrain aurait sans doute permis de réunir plus de public… Puis Florence Camoin avec qui la compagnie a très souvent travaillé, notamment dans son poste précédent, est arrivée au Théâtre Coluche… et nous avons assez vite envisagé de collaborer une nouvelle fois… 

CONTENU ARTISTIQUE DE LA RÉSIDENCE 

Projet artistique : 1/ Nouvelle création de VIENNE 1913/ Version Cristal 2/ Les SAMEDIS INEDITS 

Composition de l’équipe artistique impliquée dans la résidence : Claudine Fiévet ( Actrice), Magali Paliès ( Actrice et chanteuse Lyrique), Estelle Andrea ( Actrice et chanteuse Lyrique), Nathalie Lucas ( Actrice), Alain Guillo ( Acteur, Metteur en scène), Jean-Luc Paliès ( Acteur, Metteur en scène), William Mesguich ( Acteur, Metteur en scène), Oscar Clark ( Acteur, Musicien), Jean-Claude Chapuis (Musicien sur Verre) Louise Doutreligne ( Autrice) Lucas Jimenez ( Scénographe/plasticien) 

PROJETS DE SENSIBILISATION ET D’ACTIONS CULTURELLES PRÉVUES DANS LE CADRE DE LA RÉSIDENCE

Objectifs : Inviter tous les publics à participer à une réflexion active sur la place et la fonction du théâtre dans notre société contemporaine : Divertissement, apprentissage, éducation, miroir des comportements humains… Le théâtre peut-il faire état de l’histoire et l’analyser ? Donner des éléments de réflexion, par exemple, sur la naissance des idées extrêmes et dangereuses pour l’humanité d’hier et d’aujourd’hui … 

Sensibiliser les publics aux écritures contemporaines et aux auteurs vivants en participant aux divers comités de lecture créés dans la ville de Plaisir avec des habitants, des collégiens, des lycéens et en assistant à la mise en Version Pupitre des textes choisis en présence des auteurs autrices 

Contenus : VIENNE 1913, la pièce d’ Alain Didier Weill qui permet d’aborder l’ensemble des sujets et des thèmes évoqués ci-dessus L’ORALITE au lycée Jean Vilar, atelier dirigé par l’équipe artistique d’Influenscènes LES COMITES DE LECTURE THEÂTRE en organisant les réunions et en présidant les séances de compte-rendu des textes lus par les participants LES SAMEDIS INEDITS , après le travail de lecture des textes issus des répertoires des Écrivains Associés du Théâtre et de la SACD-Beaumarchais, création des textes en Version Pupitre 

– Nature et durée des actions prévues et implication sur le territoire .

Rencontres à l’intérieur des établissements avec élèves, en relation avec notamment les professeurs de Littérature et Histoire du lycée Jean Vilar, mais aussi des collèges Apollinaire, et Pascal (30 interventions) .Venue des élèves au théâtre Coluche lors des répétitions publiques (12 séances ouvertes), des Samedis des Inédits, et des représentations de Vienne 1913 (4 samedis et 2 représentations de Vienne 1913) .Rencontres et séances de compte-rendu avec les membres des comités de lecture ( séances avec l’association Lecture et Dialogue, le Lycée Jean Vilar et le collège B. Pascal ), la médiathèque et d’autres associations (en cours) 

DEMANDE DE SUBVENTION AU TITRE DE L’AIDE À LA RÉSIDENCE TERRITORIALE – 2020 

.Rencontres entre les élèves du conservatoire de musique et le compositeur et musicien du spectacle, Jean- Claude Chapuis (spécialiste de la musique sur verre) et les deux chanteuses lyriques Magali Paliès et Estelle Andrea Nous pourrons au cours de cette année de résidence développer d’autres actions à la demande de Florence Camoin qui vient de prendre son poste et qui découvre une forte demande d’interventions des artistes sur le terrain, nous restons ouverts et disponibles et vu le nombre importants des artistes impliqués sur Vienne 1913 (9) et même des techniciens (2 : nous apprenons ce jour que des élèves du lycée seraient plus particulièrement intéressés à suivre les aspects techniques, ce qui sera tout à fait possible lors de la création des éclairages par exemple ) nous serons toujours en mesure de répondre favorablement.